social social social
 
social social social

Sage décision du Conseil fédéral pour le libre-échange

21.01.2015 22:26:10
Commerce Suisse se félicite de la recommandation du Conseil fédéral de ce jour de rejeter l’initiative parlementaire de Jacques Bourgeois. En tant que mesure agricole protectionniste, la demande de l‘initiative, d’exclure les denrées alimentaires du principe du « Cassis-de-Dijon », ne doit franchement pas être appliquée. A sa grande satisfaction Commerce Suisse constate que le Conseil fédéral est du même avis.

C’est un signe positif évident et nécessaire pour encourager la concurrence dans la lutte contre les prix élevés. En particulier depuis la décision de la BNS de la semaine dernière, l’absurdité de cette initiative parlementaire est particulièrement claire et préjudiciable à la lutte contre les obstacles du commerce. La Suisse est confrontée à des défis importants et doit les contrer rapidement et fermement. Mais certainement pas avec encore plus de protectionnisme et de protection agricole ! Commerce Suisse encourage beaucoup plus le retour aux moyens qui ont fait leur preuve tels que la réduction des obstacles du commerce, des procédures d’autorisation simplifiées ou la suppression du principe du « Cassis-de-Dijon ». Il s’agit des mêmes mesures déjà prises par la Suisse il y a trois ans pour essayer de contrer les prix élevés.

Il est primordial d’offrir une marge suffisante à l‘économie. C’est en effet la plus à même de trouver des moyens et des solutions. La dernière chose à faire serait maintenant l’intervention de l‘Etat.

Contact
Kaspar Engeli, directeur, tél. 061 228 90 33
Andreas Steffes, secrétaire, tél. 061 228 90 32