social social social
 
social social social

Impôts sur les successions : un grand danger évité de justesse

14.06.2015 13:05:57

Un grand danger évité de justess


Commerce Suisse est ravie de voir qu'un non a été opposé à l'impôt sur les successions. Kaspar Engeli, directeur de Commerce Suisse : « Le rejet de cette initiative qui tentait d'instaurer cet impôt qui suscitait un trouble indicible est une bonne chose. Commerce Suisse est également satisfaite de voir que ce résultat est sans équivoque. La Suisse traverse des temps incertains ; maintenant, au moins l'une des incertitudes a été balayée. En effet, les entreprises suisses auraient été sévèrement en danger. Le monde des affaires et déjà assez dur comme ça. Il convient, à l'avenir également, de renoncer à la volonté d'instaurer des impôts absurdes. L'économie suisse doit commencer par se stabiliser. Elle doit pouvoir gagner du terrain et a besoin d'une sécurité juridique. Ce sont ces objectifs qui doivent, à présent, être prioritaires et non pas l'instauration de nouveaux impôts. »



Le secteur du commerce, employant 680 000 collaborateurs, est l'employeur le plus important du secteur privé en Suisse. Commerce Suisse est l’organisation faîtière du commerce, fédérant 33 fédérations de branches regroupant 3 700 entreprises au total. Commerce Suisse défend une politique libérale et s’engage pour une Suisse forte. La branche du commerce forme 1 400 apprentis, ce qui la place au rang des branches de formation les plus importantes et les plus convoitées.

Contact :
Kaspar Engeli, Directeur, tél. 061 228 90 33
Andreas Steffes, Secrétaire, tél. 061 228 90 32

Informations :
Iris Wirz c&p communications, tél. 043 500 52 88
E-Mail: presse@handel-schweiz.com