social social social
 
social social social

Commerce Suisse voit des inconvénients pour les livraisons Just-in-time

05.06.2016 12:59:44

NON au financement équitable des transports 

Le Commerce Suisse s'est engagée dans l'initiative vache à lait et déplore le NON comme résultat de la votation. Kaspar Engeli, Directeur de la Fédération du Commerce: «L'initiative a obtenu un beau succès d'estime. Toutefois, le timing faut difficile. Des discussions importantes n'auront lieu que la semaine prochaine. Et nous suivrons de près le sujet; le commerce dépend d'une infrastructure de transport qui fonctionne correctement. Les livraisons Just-in-time sont impossibles dans des situations d'embouteillage. C'est pourquoi nous continuons à nous engager pour que la route reçoive ce qu'elle mérite.»




Le Commerce Suisse souligne que le transport ferroviaire en Suisse ne peut pas garantir partout les livraisons. Cela tient d'une part à l'insuffisance des capacités en trains et d'autre part au fait que de très nombreuses villes et entreprises ne sont pas reliées à un réseau ferré. En effet, celui-ci s'est  fortement réduit ces dernières décennies; les CFF ont fermé des lieux de transbordement non rentables. Kaspar Engeli: «La Suisse est organisée de manière décentralisée et celle-ci est d'une topographie très exigeante en raison de ses paysages vallonnés. Dans de telles conditions, livrer rapidement et à moindres frais n'est possible que par la route.»

Contact
Kaspar Engeli, Directeur, Tél. 061 228 90 33
Andreas Steffes, Secrétaire , Tél. 061 228 90 32
 

Le Commerce Suisse est la fédération du commerce dont font partie 33 associations professionnelles, soit 3'700 entreprises au total. Le Commerce Suisse représente une politique libérale et celui-ci s'investit pour une Suisse forte. Avec 680'000 salariés, le commerce est le plus important employeur privé de Suisse. Plus de 38'000 places d'apprentissage sont proposées dans le commerce, aucune branche ne forme davantage d'apprentis.

Télécharger
Communiqué de presse