social social social
 
social social social

Reprise durable dans le commerce de gros de Suisse

24.11.2017 06:30:00

Davantage de salariés et un meilleur rendement

Depuis deux ans, le commerce de gros en Suisse est sur le chemin de la reprise. Le sondage de Commerce Suisse sur la conjoncture réalisé par l’KOF en octobre 2017 montre que la tendance se poursuit: 38% des entreprises interrogées parlent d’une augmentation de la demande et davantage de ventes de marchandises. De plus, le nombre de salariés s’accroît. Même pour le prochain semestre, on remarque une amélioration de la situation.



La dynamique positive favorise la rentabilité du commerce de gros de Suisse. Les grossistes interrogés indiquent une augmentation du nombre de salariés. Même la situation des concurrents est jugée plus optimiste qu’au trimestre précédent. Au total, les grossistes annoncent une amélioration de la situation commerciale. Pour l’avenir, on s’attend à une augmentation des prix d’achat et à des délais de livraisons plus longs.
 
De nouveau des résultats positifs
Les grossistes en matière premières agricoles annoncent une excellente situation commerciale. La vente massive de marchandises tout comme la demande ont augmenté de manière modérée. Des résultats positifs sont également attendus dans un avenir proche. De même, dans le domaine des produits et des denrées alimentaires, on constate une augmentation – ici même significative. La position de la concurrence est très bonne et les perspectives sont également très favorables pour les prochains mois.
 
Attentes commerciales optimistes
Il en va de même pour la branche high-tech. Comparativement au trimestre précédent, la branche indique une situation commerciale extraordinairement bonne – aussi bien pour la demande que pour l’achat de marchandises. Les grossistes sont convaincus que ces évolutions perdureront.  La branche des machines et des équipements est également de cet avis. Comparativement au trimestre précédent, ces entreprises ont non seulement amélioré leurs bénéfices, mais elles ont aussi augmenté le nombre de leurs salariés.
 
Dans les autres branches du commerce de gros spécialisé, le solde est repassé au-dessus de zéro, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps pour les bénéfices. Pour l’avenir, on mise également sur une situation commerciale dégagée. Bien que l’évolution de la demande se ralentisse chez les intermédiaires du commerce et que les bénéfices soient plus mauvais dans ce secteur, les attentes restent optimistes pour l’évolution future de la branche.  


Contact
Kaspar Engeli, Directeur, tél. 061 228 90 33
Andreas Steffes, Secrétaire, tél. 061 228 90 32
 

Le Commerce Suisse réalise le sondage Commerce de gros en collaboration avec le Centre de recherches conjoncturelles KOF. Celui-ci est basé sur les réponses de personnalités dirigeantes de près de 500 entreprises. Celles-ci ont répondu par trimestre à un questionnaire standard sur les tendances de la vie de leur entreprise.   
 
Le Commerce Suisse est la Fédération du Commerce dont font partie 33 associations professionnelles, soit 3'700 entreprises au total. Le Commerce Suisse représente une politique libérale et celui-ci s'investit pour une Suisse forte. Avec ces 680'000 collaborateurs, le Commerce est l'employeur privé le plus important de Suisse. Plus de 38'000 places d'apprentissage sont proposées dans le commerce, aucune branche ne forme davantage d'apprentis. 


Télécharger: