social social social
 
social social social social social

Branche Commerce

Une formation orientée vers l'avenir à la branche commerce

Download Flyer

Une base pour la vie
Commerce Suisse tient le secrétariat de la branche de formation et d’examen du commerce. En collaboration avec six autres organisations responsables, elle propose aux entreprises formatrices un point de contact et une administration professionnels pour la partie de la formation effectuée en entreprise.

Une formation commerciale initiale représente, pour les jeunes gens, une excellente base pour leur carrière professionnelle. Après trois ans de formation dans une entreprise de commerce dynamique, ils disposent, avec le certificat fédéral de capacité CFC, d’un titre largement reconnu, qui leur ouvre de nombreuses perspectives professionnelles.

Souple et régional
Chaque année, quelque 470 apprentis effectuent leur formation initiale dans le secteur du commerce. Ainsi, il est possible de proposer plus de quarante cours interentreprises dans toute la Suisse. De cette manière, les apprentis peuvent suivre un CI dans leur région.

De petites classes pour une formation de grande qualité
Le nombre de participants aux cours du secteur du commerce dépasse rarement 12 personnes. Ainsi, la direction du cours peut assurer un encadrement individuel de chaque participant, et chacun d’entre eux profite d’une ambiance d’apprentissage agréable.

Les responsables des CI sont des spécialistes issus d’entreprises de commerce
Dans les cours interentreprises CI du secteur du commerce, on accorde une grande importance à la pratique. C’est pourquoi seules des personnes connaissant parfaitement le sujet, autrement dit possédant une expérience suffisante dans le commerce, dirigent ces cours.

Une formation proche de la pratique grâce à des bases actualisées
Les bases pour la formation en entreprise ont été entièrement revues pour 2012 et adaptées aux exigences des entreprises formatrices. Dans la formation commerciale initiale, la formation en entreprise occupe une place équivalente à la formation scolaire. C’est une grande chance pour les apprentis, car ils peuvent dès le début influencer les notes finales de leur certificat de capacité à travers leur engagement dans l’entreprise.

Informations, échange d’expérience et point de contact
Afin que les formateurs/trices puissent échanger leurs expériences et apporter des propositions d’amélioration, le secteur du commerce organise chaque année des rencontres régionales pour les responsables de la formation dans les entreprises formatrices. Ces derniers peuvent bien entendu également contacter à tout moment le secrétariat de la branche commerce. Celle-ci propose des informations de manière compétente sur la formation en entreprise et recueille des retours d’information de la pratique.

Cotisations réduites pour les membres d’organisations responsables
Les entreprises formatrices membres de l’une des sept organisations responsables bénéficient de réductions sur les coûts des cours du secteur du commerce. La différence peut aller jusqu’à 50% ! Les organisations responsables sont : Formation commerciale Suisse (FCS), Union pétrolière (UP), Association Suisse du Commerce de l‘Acier et de la Technique du Bâtiment (ASCA), Swissavant – association économique artisanat et ménage, Swico, Auto-Suisse – Association importateurs suisses d’automobiles et Commerce Suisse.

Branche Le commerce suisse fournit à l’économie et aux consommateurs tous les biens et prestations nécessaires. Ce sont des denrées alimentaires, des articles de ménage, des vêtements, des produits pour l’hygiène, des produits pour la santé, des machines, des voitures, des articles de quincaillerie ou des matières premières. Le secteur du commerce et de la logistique assure une fonction charnière essentielle dans l’ensemble de la chaîne de création de valeur ajoutée – de l’achat des matières premières et des produits semi-finis à la distribution des produits finis aux consommateurs. Avec, au total, 691‘200 employés en Suisse, il représente le plus gros secteur de prestations et produit une valeur ajoutée de 65,5 milliards de francs.
Activités des commerçants Le quotidien des commerçants est marqué par un contexte animé et dynamique. L’importation et l’exportation de marchandises impliquent souvent des contacts internationaux. Une bonne connaissance des langues étrangères est par conséquent très avantageuse, dans ce secteur. Grâce aux moyens d’information et de communication modernes, les entreprises de commerce forment des réseaux performants. Les commerçants effectuent, par exemple, les tâches suivantes:
  • Traiter les demandes des clients
  • Conseiller des clients et réaliser des commandes
  • Acheter des matériaux et des marchandises
  • Effectuer des analyses du marché
  • Mettre en oeuvre des mesures de marketing
  • Effectuer des mandats d’importation et d’exportation
  • Etablir et traiter des factures
  • Effectuer des travaux de comptabilité
  • Effectuer des tâches de gestion du personnel
  • Assurer la correspondance et élaborer des documents
  • Organiser des séances, des manifestations et des voyages
Durée de la formation 3 ans
Formation en entreprise
  • Dans des entreprises de commerce
  • Réalisation d’objectifs imposés et d’objectifs au choix
  • Promotion des compétences méthodologiques, sociales et propres
  • Réalisation de situations de travail et d’apprentissage et d’unités de formation
Cours interentreprises (CI)
  • Elaboration de connaissances relatives au commerce et aux processus de l’économie d’entreprise
  • Travailler avec la documentation d’apprentissage et de production
  • Bases relatives aux compétences méthodologiques, sociales et propres
  • Durée des CI : au total 12 jours ; un CI de deux jours par semestre
Formation scolaire Formation dans trois profils :
  • Profil B : formation initiale de base (1800 leçons, 2-2-1 jour(s) par semaine) une langue étrangère, approfondissement en information, communication et administration
  • Profil E : formation initiale étendue (1800 leçons, 2-2-1 jour(s) par semaine) deux langues étrangères, approfondissement en économie et société
  • Profil M : maturité professionnelle (2160 leçons, 2-2-2 jours par semaine) deux langues étrangères et culture générale étendue
Diplôme et titre Certificat fédéral de capacité «Employée de commerce CFC» ou «Employé de commerce CFC»
Niveau scolaire exigé Profil B
  • Diplôme d’études secondaires ; niveau scolaire supérieur avec prestations suffisantes
    ou degré scolaire moyen avec bonnes prestations dans les matières principales.
Profil E
  • Diplôme d’études secondaires ; niveau scolaire supérieur avec bonnes prestations
    ou degré scolaire moyen et année scolaire supplémentaire avec bonnes prestations
    dans les branches principales.
Profil M
  • Diplôme d’études secondaires ; niveau scolaire supérieur avec très bonnes
    prestations. Réussite de l’examen d’admission à la maturité professionnelle.
Pour tous les profils
  • Dactylographie (aptitude à acquérir avant le début de l’apprentissage)
Exigences
  • Avoir du plaisir à travailler dans le commerce
  • Bonnes capacités d’assimilation
  • Maîtrise de la langue parlée et écrite
  • Autonomie, fiabilité
  • Capacité d’organisation
  • Sens développé pour les chiffres
  • Attitude orientée clients
  • Avoir du plaisir à travailler à l’ordinateur
  • Bonnes connaissances des langues étrangères



































































































Votre Contact



Téléphone 061 228 90 30
Fax 061 228 90 39
info@branche-handel.ch
www.branche-handel.ch